Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Publié le 20 Septembre 2017

Elle a fait du trampoline, dansé avec son célèbre copain requin et rappelé au rappel, justement, sa célèbre question, une des plus jolies de la pop des dernières années: «Te sens-tu parfois comme un sac en plastique?» Manifestement, Katy Perry se sentait tout sauf telle durant le spectacle qui a lancé sa tournée Witness, mardi soir, au Centre Bell.

Elle a débuté en demandant aux gens du public s’ils «seraient ses témoins», faisant écho au titre de son cinquième album studio, Witness, et en chantant la pièce-titre, titre également de l’ensemble de sa tournée. Puis, on a perdu de vue son une pièce rouge étincelant à capuche. Disparue? Oh non, pas disparue. Elle était juste là, devant un gigantesque dé, affichant le chiffre 6 de notre bord (chanceux). Effectuant ensuite une chat-marche (cat walk) sur la passerelle, la chanteuse a joué à la roulette et répété, bonheur de fans, les mentions de «Montréal» et de «avez-vous attendu cette nuit? Moi, oui.»

 

Après cet aveu, Katy a effectué un retour en arrière, à la fois comme dans «le passé» et comme dans «le fond de la scène», pour Dark Horse. «Are you ready for a perfect storm

Un orage, peut-être pas, mais une performance électrique, ça, oui.

Se hissant sur des blocs transparents qui descendaient et remontaient, pendant que l’énergie générale suivait la deuxième tendance (ascendante), l’artiste de 32 ans, épaulée par ses musiciens, a enchaîné ses succès. Attirant les regards par son énergie, la scénographie, l’écran en forme d’œil gigantesque sur lequel défilaient d’autres yeux (et des images de la lune), elle s’est amusée en compagnie de, tiens, deux mascottes de robots géants avec une télé en guise de tête. Puis, retiens, plein de minirobots avec des justeaucorps et de belles bottes.

 

Essoufflés à cette seule énumération? Pas Katy. Après tout, il y avait une passerelle qui faisait la moitié du parterre. Pourquoi ne pas courir dessus? «To the rythm

Changeant de rythme, une horloge géante a alors commencé un décompte tout aussi géant, reculant dans le temps, tandis que, sur la scène et les costumes, les couleurs changeaient d’époque aussi, se faisant fluo kitch rose violette pastel, les chorégraphies se conformant à l’ambiance générale.

La Reine de la Mi-Temps du Superbowl XLIX (pensée pour le requin) est alors sortie du plancher en costume à carreaux, lunettes fumées et cheveux platines, sortie tout droit d’un rêve d’ado. Prétexte pour jouer le tube confirmé Teenage Dream et sa requête: «Don’t ever look back

On a quand même regardé vers l’arrière de la scène: il y avait toujours un œil géant, sur lequel défilaient des pointillés et du zébré. Stylé. Sans oublier cette plateforme jaune poussin sur laquelle KP s’est assise avec ses danseuses pendant qu’elle s’élevait dans les airs.

Un autre air, celui de Hot and Cold, a suivi. Deux «flamants roses» ont fait leur apparition, la chanteuse a agrippé une flying V et chanté «you’re yes and you’re no». Certains avaient oublié les paroles du refrain? Pas de trouble, elles s’affichaient sur la chanteuse. Bustier karaoké.

«J’ai promis à ma mère que je l’appellerai pour la rassurer. Chuuuuut. Je sais que vous avez 12 ou 13 ans, et que vous venez d’avoir votre premier téléphone portable. Mais vous ne pouvez jamais ignorer un appel de votre mère. C’est la condition pour que vous puissiez avoir un cell. Et c’est ma condition pour que je puisse partir en tournée.» – Katy Perry, avant d’appeler, en vrai, sa maman Mary Hudson

Rappelant ses origines («Californiaaah», triple A), elle a énuméré les accessoires essentiels portés par les California Gurls, minishort en jean (alias Daisy Dukes), top de bikini, stilettos pleins de sable.

Et c’est là qu’est apparu le, cris de joie de la foule, requin. Vous vous souvenez de ce sapré animal? Qui tapait des nageoires au Superbowl susmentionné? «Regardez qui a enfilé ses souliers de danse!» s’est réjouie Katy avant d’appeler sa maman (pour vrai) et d’enchaîner avec un morceau que cette dernière «n’aime pas». À savoir I Kissed a Girl.Soit le mégatube l’ayant hissée à la célébrité pendant lequel d’autres types de tubes (de rouge à lèvres) ont défilé à l’écran.

L’œil géant a quant à lui disparu pour laisser place à une bouche tout aussi grande. Bouche dans laquelle elle s’est par ailleurs retrouvée après avoir été soulevée par des câbles. (On réitère: épuisés? Pas Katy.)

 

 

Réapparaissant en costume futuriste fashion pour Déjà-Vu, elle a pourtant montré quelque chose qu’on n’avait pas vu sur scène encore : des fleurs géantes. Des figures d’un autre monde ont envahi la scène pendant qu’elle interprétait E.T. et répétait «ki-ki-kiss me», appuyée par la guitare électrique restant dans le thème de la bouche, creusé aussi par Bon Appétit, son dernier single ayant donné naissance, il y a quelques semaines, à un clip un peu fou ayant poussé certains à se
demander : «Katy est-elle OK?»

Elle semblait bien aller lorsqu’elle est réapparue, assise sur un satellite géant, voguant dans le ciel (du Centre Bell) avec sa guitare acoustique. Un passage où elle a assuré «reconnaître beaucoup de visages dans la foule». (Les fans l’ayant suivie depuis sa prestation au Métropolis en 2008 ont dû avoir le cœur qui flanche.)

Se déplaçant entre les planètes (ce n’est pas une métaphore, il y avait des planètes accrochées partout au plafond), Katy a fait résonner sa voix d’ange en costume du même ordre pendant la balade Thinking of You.

Affirmant avoir aperçu une étoile filante, la star a ensuite déclaré qu’elle choisirait un spectateur pour faire un vœu avec elle. «Allumez les lumières! Je veux voir tout le monde!»

Dans la lueur, elle a pointé une petite fille assise juste à côté de nous, dans les rouges, rangée N. «Viens t’en!» a-t-elle dit à la minifan choisie. «Au hasard», nous a assuré la placière. «Oui, au hasard», a répété le garde de sécurité. «Lauren, de Saint-Constant, 11 ans» a déclaré vouloir devenir prof de danse et, plus spécifiquement, artiste. «On te soutient dans ton rêve!» a clamé son idole.

 

 

Enfin, après Hey Hey Hey, nouveau morceau sur lequel l’artiste chante être zéro fragile, contrairement à un (sous-entendu œuf) Fabergé, hé hé hé, elle est revenue sur scène en souliers de course et en mode sportif, se lançant même dans quelques tours de piste. Toujours dans le thème athlétique, elle a enchaîné avec Swish Swish, perchée sur un panier de basket. «J’ai besoin d’un père soul! D’un père vraiment soul! a-t-elle décidé. D’un papa qui s’est fait traîner ici par ses quatre enfants, «neuh meuh je veux aller au show de Katy Perry!»

Le papa-spectateur élu, Carlston de son prénom, qui habite à Montréal, mais qui vient de Londres (comme en témoignait son accent), a confié répondre à tous les critères. Des enfants, et de l’alcool dans le corps (cinq, a-t-il précisé). Pleine d’esprit (d’équipe), Katy l’a donc affronté dans un concours de lancers au panier. 0-0-1-1-0-0-1-1-1-0. Victoire pour papa!

Et victoire pour Katy, qui a clos ce mégamarathon avec Roar avant l’explosion des feux d’artifice finaux et la bien-nommée Firework. Boom Boom Boom.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Musique

Repost 0

Publié le 19 Septembre 2017

 

Lady Gaga est contrainte de reporter les 18 concerts de la partie européenne de sa tournée au début 2018 afin de soigner une fibromyalgie qui lui inflige de «graves souffrances physiques», annonce lundi son promoteur Live Nation.

Lady Gaga, qui devait notamment se produire en Espagne et en Suisse à partir de cette semaine et deux fois à Paris les 6 et 7 octobre, «souffre de graves souffrances physiques qui ont eu une incidence sur sa capacité à se produire sur scène. Elle reste sous la responsabilité de professionnels médicaux qui ont recommandé le report» des dates européennes du «Joanne World Tour», indique-t-il dans un communiqué.

 

«Elle a l’intention de passer les sept prochaines semaines à travailler de manière proactive avec ses médecins pour guérir de ces traumatismes passés qui affectent encore sa vie quotidienne et entrainent des douleurs physiques sévères dans son corps. Elle veut donner à ses fans la meilleure version du spectacle qu’elle a construit pour eux lorsque la tournée reprendra», est-il précisé.

Jeudi dernier, la chanteuse américaine avait annoncé sur les réseaux sociaux être hospitalisée à cause de «fortes douleurs» l’ayant contrainte d’annuler son concert prévu le lendemain au festival Rock in Rio, au Brésil.

L’artiste de 31 ans avait récemment révélé souffrir de fibromyalgie, une maladie chronique qui provoque des douleurs multiples et diffuses, accompagnées de troubles d’humeur.

Début septembre, la star avait déjà dû annuler son concert à Montréal en raison d’une laryngite et une infection respiratoire contractées lors d’un concert en plein air à New York.

La partie européenne du «Joanne World Tour» devait débuter jeudi à Barcelone et se terminer le 28 octobre à Cologne (Allemagne), en passant par Zurich (Suisse) dimanche, Anvers (Belgique) le 1er octobre et Paris-Bercy les 6 et 7 octobre.

«Comme la tournée est actuellement en cours de rééchelonnement des dates européennes, les fans doivent garder leurs billets existants en attendant l’annonce d’informations supplémentaires», indique le communiqué. 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #musique

Repost 0

Publié le 18 Septembre 2017

 

Je viens d'avoir une révélation de taille ! Pierre Lapointe est un génie ! Un vrai de vrai ! Un poète remarquable occupant ici son espace entre Charles Baudelaire et Louis-Ferdinand Céline. Spéléologue des abimes de l'être, explorateur des profondeurs de l'âme humaine, en fait, la sienne ! Tout comme moi, et tant d'autres, il ne parle jamais que de lui et c'est là le secret de l'universalité, tout comme le nationalisme culturel provoque l'intérêt du tourisme à l'international. Il faut cesser de confondre nationalisme et exclusion, nationalisme et racisme. Nationalisme et ethnocentrisme.

Par pur hasard, comme d'habitude, fouinant chez internet, je suis tombé sur une annonce du prochain album de Pierre Lapointe chez VOIR, et comme il y avait un extrait disponible j'ai cliqué et je l'ai vu ! Incroyable ! André Breton l'eût adoré ! Dandy parfait, parfaitement et sobrement vêtu d'une chienne verte, debout, blanches bottines molles aux pieds, légèrement incliné vers l'avant comme le mat du Stade Olympique de Montréal, devant un décor surréaliste à la Dali, élégamment figé en mannequin de vitrine, récitant sans éclat de voix un long poème atone toutefois percé d'une lucidité vivide et cruelle, mais belle, si belle qu'elle fait éclater la gangue morne l'enserrant tel un corset, un suaire rigide autour de la poésie de son âme qu'il projette maintenant en strophes retenues, crachées de mots mordus, dents serrées autour de la sombre idée d'un lui-même détesté qu'il finit par presqu'aimer en un long, mélodieux et lumineux roucoulement. Si on dit qu'une image vaut mille mots, une mélodie en vaut une infinité. Bref ! Cette chanson est une oeuvre magistrale et magnifique !

Voici le premier extrait de : LA SCIENCE DU COEUR, tiré de l'album éponyme à paraitre en octobre prochain chez Archambault.

Tu détestes ta jeunesse tes beaux cheveux blonds juvéniles

qui descendent comme la vie près du mouvement de tes cils

Tu détestes ceux qui grâce à l'amour ne sont plus les mêmes

Tu préfères dire je t'aime à grands coups de bouquet de haine

Tu n'es pas certain d'être bien mais jamais tu ne l'avoueras

Avoir des gestes qui font rêver c'est tout ce qui compte ici-bas

Les magiciens des temps modernes savent bien comment mentir

comment fabriquer le beau en tuant quelques souvenirs

Tes amis sont bien mais tu comprends le mal du grand Savoir

que même eux ne pourraient goûter malgré leur force noire

Tous ensemble vous jouerez sans malaise aux grands enfants blasés qui tanguent de la tête sur des rythmes fantomatiques saccadés Tu repenses à tes amours à tous ceux que tu as baisé

à quel point ils avaient l'air heureux d'avoir pu te consommer

Tu as pris un verre de trop mais c'était pour équilibrer

les sensations provoquées par tes rêveries colorées

S'étourdir est un remède facile quand l'âme a la nausée

face aux complications répétées par la vie imposées

Tu danses muet près de ton ami celui qui sait te parler

te raisonner quand tes larmes reviennent au pas comme une armée

C'est le seul moyen que tu as pu trouver pour oublier

le poids de la solitude qui revient sans cesse te hanter

Tu ne sais pourquoi mais même les mouvements dictés par ton coeur font que tu te sens abandonné au milieu de tes peurs

Crois-tu qu'un jour malgré tout tu seras capable d'aimer

Seul moyen possible de le savoir c'est de recommencer

La science du coeur est un objet d'abstraction propulsée

par la volonté qu'ont les gens tristes à se laisser toucher

Ça fait déjà quatre jours que tu n'as pas dormi

Dans ta tête de la musique résonne, te réveille dans la nuit

comme si ta peine avait donné naissance à une symphonie

Est-ce là le signe annonciateur d'une prochaine folie

Tu repenses à ta grand-mère, te dis qu'elle t'a vraiment aimé

Tu revois sa couche pleine venant tout juste de déborder

Le contraste est trop mince entre début et finalité

Mais tu te résignes sans peine devant cette fatalité

Tu regardes tes vêtements cette image immaculée

que tu projettes sans vouloir comme un jeune enfant surdoué

Tu te dis qu'un jour c'est certain tout ça sera démodé

que chacun des trophées que tu portes brûlera dans l'éternité

que ton corps devenu flasque et faible aura tout effacé

les traces de ta jeunesse les traces trop fragiles de l'été...

Je découvre Pierre Lapointe en un véritable artiste passionné d'art et de beauté*, peintre surréalistement hyperréaliste peignant avec les mots sur des toiles musicales. Je crois qu'il ira au cinéma bientôt, acteur et réalisateur, peut-être au théâtre aussi, comédien et metteur en scène, aussitôt que notre cinéma et notre théâtre ne ressembleront plus à de la télévision commerciale, et que les cinéastes, et les dramaturges, pourront redevenir créateurs d'art. Il me manque le temps des Beaux-Dimanches à Radio-Canada, de son théâtre tellement intelligent de sensibilité et de l'immense talent de tous ceux qui y travaillaient. Tous passionnés ! Tous !

*La beauté en art peut être laide si la laideur est parfaite et chargée d'âme. Rien à voir avec la beauté plastique de l'enveloppe vide, quoique, si elle est parfaitement et absurdement vide...

 

 

Bonne semaine à tous.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Chronique musicale

Repost 0

Publié le 13 Septembre 2017

 

Désormais, Fergie a présenté le clip qui accompagne son morceau You Already Know, qu'elle interprète en collaboration avec Nicki Minaj.

Sur un fond blanc ultra-lumineux, les deux jeunes femmes évoluent dans un univers futuriste.

Vêtue de matières luisantes comme du cuir ou du latex, Fergie entonne ses refrains qui annoncent son retour tout en jouant aux échecs contre elle.

À la fin du mois d'août, Fergie avait annoncé la sortie prochaine de Double Dutchess, son second album en solo.

Ce nouvel opus sera présenté à son public le 22 septembre prochain, soit près de 11 ans après la sortie de The Dutchess, son tout premier album sans ses acolytes de Black Eyed Peas.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #musique

Repost 0

Publié le 12 Septembre 2017

 

Pour son retour, Kelly Clarkson a mis la barre très haute avec le clip de Love So Soft.

C'est bien simple, Kelly Clarkson est absolument resplendissante dans son tout nouveau clip Love So Soft.

Coloré, résolument moderne et entraînant, le clip embarque le téléspectateur dans une folle épopée teintée d'exotisme et d'univers complètement différents où Kelly Clarkson enchaîne les looks tous plus stylés les uns que les autres.

 

La chanson est un joli hymne punchy où Kelly Clarkson fait la part belle à l'amour.

La chanson est le premier extrait du nouvel album de la chanteuse issue d'American Idol, Meaning of Life.

« Ceci est l'album que j'ai toujours voulu faire  », a rapporté Kelly Clarkson sur les réseaux sociaux.

L'album devrait être présenté d'ici peu, même si l'artiste de 35 ans n'a pour le moment pas annoncé de date de sortie.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Musique

Repost 0

Publié le 12 Septembre 2017

 

 

 

Non aux puissants
Les Chiens
EP2
Note: 

Les Chiens n’ont eu besoin que de quatre petites tounes pour exprimer (et décrier) le malaise social ambiant. «Dans les bras de la peur / la comédie des horreurs / va m’écraser le cœur», chante Éric Goulet, derrière les riffs rentre-dedans de sa guitare, bien appuyé par Marc Chartrain (batterie) et par Nicolas Jouannaut (basse). Après un premier mini- album sorti en 2016, le trio débarque avec EP2, un petit ensemble rock irrésistible et contestataire. Les deux efforts seront combinés pour faire un vinyle dont la sortie est prévue à l’automne. À ne pas rater.

 

Déjà un classique
Mon Doux Saigneur
Mon Doux Saigneur
Note: 

Mon Doux Saigneur commence une ascension qui promet déjà de l’inscrire aux classiques du folk québécois. Avec ce premier album éponyme, le projet mené par Emerik St-Cyr Labbé, qui s’est illustré sur les scènes de Coup de cœur francophone et des Francouvertes, nous offre des paysages musicaux vaporeux et complexes, mais très sombres. Les synthétiseurs ajoutent une vibration lo-fi qui appuie à merveille les arrangements de guitares, plus folk-rock. On chantonne encore les paroles tristes et douces de Chaque matin et Le courant.

 

 

 

Un peu simple
Peter Katz
La somme de tous nos efforts
Note: 

Si le nouvel album de Peter Katz semblera étrangement familier à ses fans, c’est parce que le chanteur a traduit des pièces de son répertoire anglophone vers le français. Quelqu’un qui connaît déjà sa plume trouvera peut-être que les chansons traduites manquent de poésie, de finesse. On pense notamment à Quand je ne vois que noir, dont les rimes ensoleilles-réveille-merveilles sont un peu simples. Mais quelqu’un qui entend la musique de Peter Katz pour la première fois sera assurément charmé par sa voix douce et ses mélodies touchantes.

 

 

 

En terrain connu
Jon Cohen Experimental
Go Getters
Note: 

Contrairement à ce que son nom pourrait laisser croire, le groupe bâti autour de Jon Cohen ne fait pas dans la musique expérimentale. Le vétéran de la scène montréalaise, qui a notamment joué avec The Dears, propose plutôt un rock indie saupoudré de quelques touches psychédéliques et grunge. Le résultat rappelle parfois les Flamings Lips, particulièrement la voix de Cohen, l’extravagance en moins. On aime bien Ready to Go, qui ouvre l’album avec un groove bien lourd, mais ce cinquième opus manque cruellement de pièces capables de se démarquer.

 

  

 

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Album CD

Repost 0

Publié le 11 Septembre 2017

 

Le peintre, chanteur et comédien québécois Tex Lecor a rendu l'âme dans la nuit de vendredi à samedi à la suite de complications pulmonaires. Il était âgé de 84 ans.

Paul Lecorre, de son vrai nom, est né le 10 juin 1933 à Saint-Michel-de Wentworth, au nord de Lachute, dans les Laurentides.

Toujours actif, l'artiste reconnu pour sa bonne humeur avait fait une apparition en juin dernier à une exposition de ses oeuvres récentes à la galerie Le balcon d'art, une galerie de Saint-Lambert, au sud de Montréal.

Tex Lecor a étudié à l'École des beaux-arts de Montréal dans les années 1950 avec un autre artiste bien connu, Armand Vaillancourt.

Il s'est aussi illustré en chanson, au petit écran et en humour. Il a été pendant 13 saisons l'un des animateurs de l'émission Y'a plein de soleil aux côtés des amis du Festival de l'humour, Louis-Paul Allard, Pierre Labelle, Roger Joubert et Shirley Théroux.

 

 

Sa femme raconte les derniers jours de l'artiste

En entrevue avec Pierre Bruneau sur les ondes de LCN, Louise Dion-Lecor, l'épouse de Tex Lecor, a indiqué samedi qu'il est parti très sereinement, bien qu'il était de ceux qui n'aiment pas particulièrement les hôpitaux, où il aura séjourné cinq jours.

«Il est parti [vendredi] soir, très calme, en nous regardant», a-t-elle ajouté.

Sa femme a indiqué qu'il est tombé malade, le 30 août, en précisant qu'il semblait d'abord souffrir d'un rhume. «Je l'ai gardé à la maison jusqu'à dimanche. Notre fils est venu et on a appelé l'ambulance. C'était une pneumonie, pas sa première. Ensuite, on nous a dit que c'était la maladie du légionnaire», a-t-elle indiqué, notamment parce qu'il fumait.

Selon Mme Dion-Lecor, Tex Lecor avait été profondément affecté de voir l'un de ses frères aux soins palliatifs. «Ça l'a beaucoup bouleversé», a-t-elle dit.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Musique

Repost 0

Publié le 6 Septembre 2017

 

Le mois de septembre à Montréal pourrait tout aussi bien être dédié à Katy Perry.

La chanteuse pop fera son entrée au musée Grévin le 7 septembre, alors que sa statue de cire sera dévoilée au grand public.

Il a fallu six mois au sculpteur Éric Saint Chaffray pour créer la statue de Katy Perry avec l’aide d’archives visuelles.

Le seul indice qui a été dévoilé au sujet de son sosie de cire est qu’il porte une de ses tenues emblématiques de sa tournée mondiale Prismatic World Tour de 2015. Il faudra cependant attendre le dévoilement officiel pour en connaître davantage.

La statue sera exposée et mise en scène dans la pièce à la thématique de salle de bal aux côtés de Céline Dion, Lady Gaga, Elvis Presley et Michael Jackson.

En plus d’entrer chez Grévin, Katy Perry sera de passage au Centre Bell le 19 septembre. De quoi rassasier ses fans montréalais.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Chronique musicale

Repost 0

Publié le 5 Septembre 2017

 

 

 

 

 

Malade, la chanteuse Lady Gaga est contrainte de reporter son spectacle de lundi au Centre Bell, a-t-elle publié sur son compte Twitter la soirée même du concert.

«Je suis terriblement désolée, Montréal. Nous devons repousser le spectacle, a-t-elle indiqué. Je ne pourrais pas être plus dévastée de ne pas me produire ce soir. Je chante tout en direct et j’en tire beaucoup de fierté, mais après avoir chanté sous la pluie au Citi Field, je suis tombée malade mais j’ai voulu continuer.»

 

 

 

 

 

 

 

Le promoteur Evenko a confirmé la nouvelle sur Facebook en relayant la publication de la chanteuse. «Nous essayons de trouver une nouvelle date pour le spectacle», a fait savoir la compagnie.

À défaut de pouvoir confirmer une nouvelle date de spectacle, Lady Gaga a offert de payer la pizza aux fans qui se présenteraient devant l’hôtel où elle demeure, le William Gray, situé dans le Vieux-Montréal. «J’envoie de la pizza gratuite à tous les monstres à l’extérieur de mon hôtel», a-t-elle écrit sur Twitter en référence au nom utilisé pour désigner ses admirateur, les «monsters».

 

 

 

La semaine dernière, la vedette internationale était à New York dans le cadre de sa tournée mondiale Joanne. Elle doit maintenant se rendre à Toronto où elle se produira mercredi et jeudi au Air Canada Center.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Chronique musicale

Repost 0

Publié le 7 Juin 2017

Régine Chassagne et Win Butler d’Arcade Fire

 

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Musique

Repost 0
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>