Publié le 30 Novembre 2015

 

 

voici quelques albums qui vaut la peine d'écouter dans votre journée.

 

 

 

 

   

Plume magique
Ingrid St-Pierre
Tokyo
Notenote critiques cd 4sur5

 

 

Qu’elle fasse parler une vieille dame disant adieu à sa demeure (la bouleversante 63 Rue Leman) ou la maîtresse d’un homme marié (La ballerine), ou qu’elle raconte les manigances d’une agoraphobe pour réunir des amants (Les aéronefs, qui rappelle le style de Pierre Lapointe), Ingrid St-Pierre a toujours la plume aussi magique. Les arrangements subtils de Philippe Brault épousent la palette d’émotions dans laquelle Ingrid navigue avec plus d’aplomb que jamais, et on ne peut que retomber sous le charme.
_______________________________________________________________________

 

Spectre
Julie & The Wolf
Ablaze
Note: note critiques cd 4sur5

 

 

Plongée en eaux troubles, ce premier album à la réalisation raffinée de Julie (Thériault) and the Wolf (Merzbacher), c’est l’alliance entre le piano de la première, musicienne classique au jeu à la fois puissant et délicat, et la voix du second, chanteur métal aux tonalités intenses et habitées. Avec ses influences industrielles (y a comme un écho de NIN), Ablaze résonne d’ambiances graves et spectrales. Tandis que les mots de Wolf se font déchirants, Julie laisse courir ses doigts sur les touches. Et ça nous prend aux tripes. Juste là. Julie & The Wolf

________________________________________________________________________

 

Organique
Ludovico Einaudi
Elements
Note: Note critiques CD 3.5sur5

 

 

J’adore tout ce que fait le musicien italien Ludovico Einaudi. Elements ne fait pas exception. Ce n’est pas pour rien que sa musique instrumentale est souvent utilisée en cinéma: elle est accessible. On peut l’écouter n’importe quand, n’importe où. Sur cet énième album, il nous berce de ses mélodies organiques émouvantes. Et sur quelques pièces, il est accompagné de l’orchestre Amsterdam Sinfonietta, ce qui donne un ton plus dramatique à sa musique.

______________________________________________________________________

 

 

 

Galaxical
Oxmo Puccino
La voix lactée
NoteNote critiques CD 3.5sur5

 

Après 20 ans de carrière, Oxmo Puccino écrit toujours des paroles aussi empreintes de sagesse. Sur son huitième album, La Voix lactée, le rappeur français ausculte les rêves des hommes sur des textes qui, pour le dire dans ses mots, nous «empiffrent […] d’un lexique fantastique». Toutefois, en termes de rythme, les morceaux ne dégagent pas tous la même énergie. Aux côtés des graves et puissantes Une chance, À cheval sûr ou Gravir ce monde, plusieurs pièces plus lentes ou trop cérébrales nous ont laissé songeur

 

 
Galaxical
Oxmo Puccino
La voix lactée
NoteNote critiques CD 3.5sur5

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Album CD

Repost 0

Publié le 30 Novembre 2015

 

Fort de deux Félix, dont celui du Spectacle anglophone de l’année, The Barr Brothers revient là où il est le mieux: sur scène. Une fin de tournée qui s’annonce de toute beauté, s’il faut en croire la harpiste du groupe, Sarah Pagé.

 

 

 

En concert, vous semblez chercher la liberté…

 

Oui. On aime expérimenter avec nos instruments, faire place à l’imprévu. Il y a toujours un élément de surprise. On essaye de laisser autant de place à la musique qu’à l’improvisation musicale.

 

 

 

 

Quel effet ça vous fait de retourner dans des salles plus intimes, après avoir fait le «Grand Événement» du Festival de jazz?

 

On joue pour 50 personnes; ça peut être plus touchant. Parfois, revenir à l’essentiel est plus profitable. Ça demande beaucoup d’intégrité.

 

 

 

Vous faites partie d’un trio avec deux frères. Est-ce facile de prendre la place qui vous revient?

 

 

Ce n’est pas facile du tout! C’est même extrêmement difficile. Je me réveille chaque matin en me demandant ce que je fais avec ma vie. Des fois, j’ai envie de «pitcher» ma harpe. J’adore les gars, ce sont mes amis, ma famille. En spectacle, on change souvent de ville, et les ingénieurs du son sont respectueux. Mais, parfois, je suis confrontée à des hommes qui ne sont pas habitués à ce qu’une fille ait du talent. Je dois toujours me battre avec eux pour me faire respecter.

«Un spectacle n’est jamais “normal”. Monter sur scène, c’est toujours une expérience sacrée.» – Sarah Pagé, harpiste des Barr Brothers

 

Pour vous, qu’est-ce qu’un spectacle idéal?

 

C’est une question de son et d’intimité avec les spectateurs. Il y a parfois quelque chose dans l’air… On se sent comme dans une grande bulle, et il n’y a plus de frontière entre nous et le public. On est tous en train de vivre quelque chose de formidable.

 

 

 

Y a-t-il une prestation que vous n’oublierez jamais?

 

Avant, j’étais dans un orchestre. Quand j’attendais de jouer, je mettais mon oreille dans ma harpe et j’entendais tout comme dans un coquillage. C’est la meilleure façon d’écouter la musique.

 

 

 

 

The Barr Brothers

 

 

Première partie: Laura Sauvage
Au Théâtre de la Ville (Longueuil)
Le 5 décembre à 20 h

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Musique

Repost 0

Publié le 24 Novembre 2015

 

 

Une belle surprise pour la Navy ! Rihanna lancerait Antice vendredi, selon ce que rapporte Consequence of Sound, il sera uniquement disponible via TIDAL, juste à temps pour le Black Friday, pour ensuite arriver dans les bacs le 4 décembre.

 

Voilà déjà trois ans que Rihanna nous a offert son 7e album, Unapologetic et la Navy a bien hâte d'entendre le 8e opus de sa reine. Donc, après avoir dévoilé American Oxygen et Bitch Better Have My Money, Riri titille ses fans avec une mystérieuse vidéo de son nouveau concept,ANTIdiaRY.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Album CD

Repost 0

Publié le 24 Novembre 2015

 

Karim Ouellet a de bonnes nouvelles pour ses fans ! Dans ce message publié sur Facebook dimanche dernier, il nous dévoile la date approximative du lancement de son prochain opus.

 

Rappelons que le musicien avait lancé Fox en 2012. De plus, Karim Ouellet sera en spectacle avec l'Orchestre symphonique de Laval le 3 février et avec l'Orchestre symphonique de Québec le 9 février

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Album CD

Repost 0

Publié le 24 Novembre 2015

 

Rendez-vous au saintceciliaep.com pour télécharger gratuitement Saint Cecilia, un nouveau maxi signé Foo Fighters.

Dans une lettre écrite par Dave Grohl, publiée sur le site en question, le leader de la formation précise qu'il souhaite que cette offrande musicale puisse « projeter un peu de lumière dans un monde qui est parfois sombre », faisant référence aux tragédies des derniers jours. Foo Fighters avait d'ailleurs annulé sa tournée suite aux attentats de Paris.

Les cinq pièces de l'album ont été enregistrées dans une chambre de l'hôtel Saint Cecilia (d'où le nom), lors du passage du groupe aux Austin City Limits.

Merci Dave !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Musique

Repost 0

Publié le 24 Novembre 2015

 

 

Marie Mai et Jonas célèbrent le temps des Fêtes en avance avec une chanson de Noël en duo!

Les chanteurs ont dévoilé cette semaine «Christmas Calling», une chanson bilingue qui évoque la magie du temps des Fêtes.

Marie Mai et Jonas avaient uni leur voix sur la chanson «Jamais trop tard» en 2014 et vu leur succès, ils ont décidé de renouveler l’expérience. Jonas en était d’ailleurs très heureux: «Je suis vraiment ravi de vous annoncer qu’encore une fois j’ai eu la chance de faire un duo avec ma bonne amie, la merveilleuse Marie Mai! C’est avec grand plaisir que je vous offre ce petit cadeau de Noël, « Christmas Calling (v.f.) » que j’ai composé pour la saison des fêtes…

 

Bonne écoute!»

 

 

La chanson est en vente sur Itunes et sera sur les ondes radiophoniques.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Musique

Repost 0

Publié le 23 Novembre 2015

 

 

Cela faisait presque dix ans que le Prince de Bel Air n’avait pas foulé une scène et hier au Latin Grammy Awards il a fait un retour en force!

L’interprète de Miami avait pour l’occasion délaissé sa casquette d’acteur pour celle de rappeur. Polyglotte, le chanteur a prouvé qu’il était aussi à l’aise en anglais qu’en espagnol lors d’un duo avec le groupe colombien Bomba Estéreo! Ce n’était qu’un avant-goût puisqu’il a prévu de revenir à ses premières amours avec une tournée en compagnie de son acolyte le DJ Jazzy Jeff. Will réussit tout ce qu’il entreprend musicien ou acteur, pourvu que ça dure!

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #musique

Repost 0

Publié le 23 Novembre 2015

 

 

Kevin Bazinet, lauréat de la troisième édition de La Voix, revient avec Talk To Me, un album dont la plupart des titres ont été écrits avant sa participation au célèbre rendez-vous télévisuel.

Dans le but de mieux saisir les influences et les goûts du jeune artiste, qui allie la pop et la soul un peu comme le ferait une certaine Adele, Métro lui a posé quelques questions liées aux titres de certaines des pièces de son dernier disque.

 

 

 

Talk to Me: La chanson ou l’artiste qui vous parle le plus?

 

Ces temps-ci et dans ma jeunesse, c’est Ray Charles. Marvin Gaye m’a beaucoup inspiré aussi avec des chansons comme Let’s Get It On. Une pièce dont je ne me lasse pas. Si je pouvais reproduire cela exactement, mot pour mot, je le ferais! Mais je vais rester moi-même. (Rires)

 

 

 

White Flag: Pour vous, quel est le plus bel hymne à la paix?

 

Bonne question. Je vais répondre L’amour existe encore de Luc Plamondon. Elle est d’ailleurs sur l’album.

 

 

 

In Love with You: Quelle est, selon vous, la plus belle chanson d’amour au monde?
 

 

When a Man Loves a Woman. J’adore cette chanson. J’ignore pourquoi, mais quand j’étais jeune, c’est la chanson qui me rentrait le plus dedans. La version de Marvin Gaye demeure ma préférée.

 

 

 

Vous chantez Surrendered. Qu’écouteriez-vous pour surmonter une peine d’amour?

 

J’ai beaucoup écouté la pièce I Don’t Want to Miss a Thing d’Aerosmith. C’est l’idéal pour une peine d’amour.

 

 

 

Et vous l’écoutiez quand?
Ça devait être en 2007 ou 2008. C’était ma première peine d’amour. Maintenant? Ça va très bien de ce côté. (Rires)

«Mon album est assez simple sur le plan musical, mais il laisse une bonne place au gospel. J’aimerais que ça se reflète sur scène. En plus des trois musiciens et de moi-même au piano et à la guitare, j’aimerais qu’il y ait des chœurs. On devrait également y trouver un dosage d’humour et de moments touchants, ainsi qu’un bloc de chansons de Ray Charles et d’Elvis pour danser.» – Kevin Bazinet, sur la façon dont il imagine l’album Talk to Me prendre forme sur scène

Quelle pièce pourriez-vous écouter en boucle Sans limites, pour reprendre un de vos titres?

 

Il y en a deux en ce moment: I Don’t Want to Be, de Gavin DeGraw, que j’ai écoutée 4000 fois et, pourtant, je la trouve toujours aussi bonne. Je l’ai chantée très souvent aussi. La seconde, c’est I Got a Woman, de Ray Charles.

 

 

 

Vous reprenez un tube signé Plamondon sur cet album. Quel est le parolier dont les textes vous touchent le plus?

 

 

Leonard Cohen, je l’adore vraiment. Ma chanson préférée, même si ça semble un cliché, demeure Hallelujah. Je l’ai d’ailleurs chantée à maintes reprises. J’aime beaucoup la version d’Alexandra Burke. Plus près de nous, j’aime les textes d’amour de Dany Bédar.

 

 

 

En lien avec votre pièce Insecure, quel serait le morceau qui vous donne du courage?
 

 

Stronger, de Kanye West. C’est très puissant. Ça donne de l’énergie et du courage, mais c’est très différent de Leonard Cohen. (Rires)

 

 

 

Make Things Change: Quel est le moment musical qui a changé votre vie?

 

C’est une pièce country de Billy Ray Cyrus qui s’intitule Wher’m I Gonna Live?. Il s’agit de la première chanson que j’ai interprétée en public; j’avais alors cinq ans. Ça m’a fait tripper, il y a même des gens qui me lançaient de l’argent. J’ai dit à ma mère: «C’est payant ça, c’est ce que je veux faire.» (Rires) C’est à ce moment-là que j’ai eu la piqûre de ce métier.

 

 

Talk to Me
Présentement en magasin

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #musique

Repost 0

Publié le 23 Novembre 2015

 

L’eau qui dort
Manu Militari
Océan
NoteNote critiques CD 3.5sur5

Manu Militari poursuit sur Ocean son exploration sans fin de la planète et des âmes qui l’habitent. Si ce quatrième album regorge de lieux et de personnages inusités, il ne dégage pas l’urgence et l’attitude coup-de-poing qui est l’apanage du rappeur. Son flow est toujours incisif, mais il est porté par une plus grande maturité, comme si Manu avait atteint une sorte de sereine (et inébranlable) confiance en ses moyens. Moins percutant que Marée humaineOcéan s’élève néanmoins au-dessus de la mêlée.
– Maxime Huard

_____________________________________________________________

Folkore revisité
Yves Lambert avec SoCalled
Lambert dans ses bottines
Note: Note critiques CD 3.5sur5

 

 

Quand Yves Lambert souligne 40 ans de carrière, ça ne signifie pas qu’il a fini d’expérimenter : cet album hyperfestif (on ne voit pas meilleur qualificatif pour expliquer la bonne humeur qui y règne) regroupe plusieurs classiques aux accents folkloriques, qui incluent en plus la touche SoCalled. Après avoir invité Lambert à son Peoplewatching, l’artiste de hip-hop klezmer ajoute ses couleurs à l’œuvre du fondateur de la Bottine souriante, et le mariage entre tradition et modernité se fait tout naturellement.
– Jessica Émond-Ferrat

_____________________________________________________________

 

Début prometteur
Andra Day
Cheers to the Fall
Note: Note critiques CD 3.5sur5

 

 

Révélée par des covers sur YouTube (dont sa mélodieuse version de Lose Yourself), Andra Day montre l’étendue de son talent sur un premier album joliment nommé Cheers to the Fall. Ça commence en force : c’est funk, c’est soul, ça groove. Puis, une série de ballades met en valeur la puissance de sa voix, mais sonne comme tant d’autres ballades entendues à la radio. Malgré ce petit point faible, c’est un début prometteur pour la chanteuse, dont la voix rappelle celles d’Adele et d’Amy Winehouse. Cheers, Andra.
– Marie-Lise Rousseau

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Album CD

Repost 0

Publié le 23 Novembre 2015

 

Céline Dion a rendu hommage aux victimes des attentats de Paris, survenus le 13 novembre dernier, en interprétant L’Hymne à l’amour d’Édith Piaf, dimanche soir à Los Angeles à l’occasion des American Music Awards.

La star québécoise, qui était vêtue d’une robe noire à fleurs, a chanté en compagnie d’un orchestre, tandis que des images des rues de Paris et des recueillements étaient diffusées en arrière-plan.

 

Auparavant, le chanteur et acteur Jared Leto a tenu un vibrant discours en l’honneur des victimes des attentats en France et dans d’autres pays, qui ont eu lieu ces dernières semaines. Leto et son groupe 30 Seconds to Mars étaient en concert au Bataclan plus tôt cette année.

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Musique

Repost 0