Publié le 29 Février 2016

 

Il s'agit de la deuxième polémique lors de l'étape philippine de la chanteuse de 57 ans.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #musique

Repost 0

Publié le 24 Février 2016

 

Ryan Lewis parle du nouvel album du duo hip-hop qu’il forme avec Macklemore et des montagnes russes qui viennent avec le succès.

Avec son premier opus, The Heist, couronné aux Grammy en 2012, le duo hip-hop de Seattle Macklemore & Ryan Lewis avait été propulsé vers la gloire – en plus de recevoir un album platine – grâce à ses textes brutalement honnêtes associés à de la musique inventive et expressive. Les contes pleins d’esprit et ouverts de Macklemore, qui aborde des sujets comme le mariage gai, les dépendances et les combats quotidiens de la jeunesse, se marient à la production colorée et onirique de Lewis (et on ne parle même pas de ses mélodies). Voilà la recette qui a fait du duo, pour le public aussi bien que pour la critique, le choix politiquement correct en matière de rap. Mais les joyeux lurons tiennent à préciser que leur très attendu second album, This Unruly Mess I Made, est très différent du premier.

«J’étais devenu trop à l’aise, et être à l’aise, ça tue un artiste», disait Macklemore il y a quelque temps dans une vidéo diffusée sur YouTube. Ryan Lewis a discuté avec Métro de son collaborateur et ami (dont le vrai nom est Ben Haggerty) et de leur façon de travailler ensemble.

 

 

 

 

Est-ce que le processus derrière This Unruly Mess I Made a été radicalement différent de celui qui avait prévalu la première fois, pour The Heist?

 

 

Les chansons du dernier album nous ont pris beaucoup plus de temps à enregistrer que celles du premier. C’est que nous entamons un chapitre bien différent de notre vie. Nous avons créé This Unruly Mess I Made, pour une bonne part, loin des studios, dans un chalet. Cela nous permettait de jouir d’une atmosphère propice à la réflexion, loin des sources de distraction et de la musique des autres. Le résultat, c’est une œuvre qui offre beaucoup plus de maturité.

 

 

 

Avant de vous retirer dans un chalet pour écrire, aviez-vous déjà en poche quelques chansons, quelques idées de son, ou avez-vous commencé du début?

 

Il y a quelques pièces sur lesquelles j’avais commencé à travailler dans le bus à la fin de notre dernière tournée. Et en septembre 2014, j’ai passé 30 jours de suite dans le studio, à enregistrer avec des musiciens. Ça a donné le contenu fondateur pour la prochaine étape, qui consistait à nous isoler au chalet en janvier 2015.

 

 

 

 

Votre relation avec Macklemore a-t-elle changé au fil du temps?

 

 


Je connais Ben depuis plus de 10 ans. Quand on obtient le genre de succès qu’on a eu avec The Heist, on vit de vraies montagnes russes, et on réalise que c’est précieux de jouir d’une amitié née longtemps avant toute cette agitation. En revenant à la vie de tous les jours, on déballe nos vieux souvenirs ensemble, les bons comme les mauvais, et on se rend compte que si certains moments ont été difficiles, il y a quand même eu beaucoup de bons moments.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Musique

Repost 0

Publié le 23 Février 2016

 

Pour résumer l’affaire, Kesha avait accusé son producteur, Dr Luke, d’agressions sexuelles en 2014. Depuis, la chanteuse tentait de se défaire de son contrat chez Sony pour ne plus avoir à travailler avec lui. Un juge à cependant tranché dans cette affaire le 21 février dernier, et a décidé que Kesha devait honorer son contrat et continuer de travailler avec Dr. Luke.

Depuis, plusieurs artistes lui ont apporté leur soutien, à la suite de l’annonce de cette décision:

 

 

(À noter que Demi Lovato s’est ensuite attiré les foudres des fans de Taylor Swift et de Kesha, qui lui ont à leur tour dit de faire quelque chose de plus concret que de chialer sur le web.)

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #musique

Repost 0

Publié le 17 Février 2016

 

Les Grammy Awards étaient l’occasion rêvée pour que Taylor Swift qui est actuellement brouillée avec Kanye West puisse prendre sa revanche sur le rappeur.

La chanteuse a donc profité de son discours de remerciement pour tacler le mari de Kim Kardashian.

La jolie blonde qui a reçu le prix de «Meilleur Album de l’année», prix d’ailleurs très convoité par Kanye; a encouragé les jeunes femmes à se concentrer sur leur carrière et à ne surtout pas se laisser distraire par des gens voulant «s’attribuer le mérite des autres».

 

 

 

Les commentaires de l’interprète de «Bad Blood» faisaient directement référence au propos de Kanye dans sa chanson «Famous», extraite de son dernier album «Life Of Pablo».

Dans ce morceau, Kanye affirmait être responsable du succès de Taylor, après sa fameuse interruption lors du discours de la chanteuse aux MTV Videos Music Awards en 2009

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #musique

Repost 0

Publié le 16 Février 2016

 

Trois mois après la tragédie du Bataclan, les Eagles of Death Metal (EODM) sont de retour mardi soir sur une scène parisienne à l'occasion d'un concert chargé d'émotion, qui pourrait s'apparenter à un exercice de thérapie collective pour les musiciens comme pour des rescapés.

«Ce sera un concert normal de rock, on va s'amuser», veut croire le chanteur et guitariste des EODM, Jesse Hughes, dans un entretien à l'AFP. À la différence du 13 novembre, il sera accompagné sur scène par son ami Josh Homme, co-fondateur de ce groupe de rock sans fioritures devenu mondialement célèbre bien malgré lui.

Le groupe a repris samedi la tournée internationale qu'il avait suspendue au lendemain de l'attentat dans lequel ont été tuées 90 personnes (sur les 130 tués à Paris) pendant leur concert au Bataclan.

Le Bataclan toujours fermé, c'est au fronton de l'Olympia que leur nom va apparaître pour une soirée forcément particulière, en présence de rescapés et de proches des victimes, invités par la production, mais aussi de fans du groupe qui ont acheté leur billet.

 

 

EODM était brièvement apparu sur scène aux côtés de U2 à Bercy début décembre, mais il s'agit là de leur premier concert en France depuis la tuerie, avec la même première partie qu'en novembre (le duo autrichien White Miles).

Jesse Hughes voit dans ce concert une «thérapie» pour lui.

Pour les rescapés, c'est parfois plus délicat. Venir ou pas, pour «beaucoup, ce sera une décision de dernière minute», estime Alexis, un membre de l'association Life for Paris qui regroupe quelque 500 rescapés.

«Il y a des personnes pour qui c'est important, cela fait partie du processus de reconstruction, mais il y a aussi beaucoup de gens pour qui c'est beaucoup trop tôt ou qui ne sont pas en état», ajoute-t-il.

Clotilde, une fan du Bataclan, n'en sera pas, bien qu'elle ait son invitation. Encore choquée, elle a été plus effrayée que rassurée par l'important dispositif de sécurité annoncé.

Un périmètre de sécurité doit être installé dans l'après-midi autour de l'Olympia, a annoncé la préfecture de police. Un «périmètre sanctuaire» qui sera «sans stationnement et vide de piéton, excepté le public du concert».

 

DES PSYCHOLOGUES À L'OLYMPIA

 

L'autre inconnue est psychologique et tient aux possibles réactions des rescapés qui, pour certains, retourneront pour la première fois à un concert. Ces victimes des attentats courent en effet le risque de revivre le traumatisme du 13 novembre, estime Carole Damiani, psychologue et directrice de l'association Paris Aide aux victimes

Pour les aider, il y aura sur place une «équipe d'une trentaine de personnes avec des psychologues» présente pendant tout le concert, a-t-elle indiqué. Les rescapés «ont le droit de ne pas y aller» et de sortir s'ils en éprouvent le besoin, a rappelé cette psychologue.

Jesse Hughes assure «comprendre ce que ressentent les gens qui ne peuvent pas venir». «Nous reviendrons», leur promet le leader moustachu du groupe, qui entend rencontrer des rescapés mardi et dit qu'il essaie de répondre à tous les appels et toutes les lettres qu'il reçoit. Début décembre, au lendemain de leur apparition aux côtés de U2, les membres du groupe étaient allés se recueillir devant le Bataclan.

 

 

La maire de Paris, Anne Hidalgo, doit se rendre à l'Olympia mardi en début de soirée, pour rencontrer les musiciens et dialoguer avec les spectateurs avant le concert.

Rebaptisée le Nos Amis Tour, en français dans le texte, la tournée mondiale des EODM les emmènera dans les prochains mois à travers l'Europe, l'Amérique du sud, l'Amérique du nord et l'Australie. Elle compte pour le moment deux autres dates en France, à Nîmes le 2 mars et à Lille le 7 mars.

Le groupe a clamé son intention d'être le premier groupe à rejouer au Bataclan quand la salle pourra rouvrir. Une réouverture que les patrons de la salle espèrent pour fin 2016 après rénovation.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Musique

Repost 0

Publié le 15 Février 2016

 

 

 

Le rappeur Kendrick Lamar, dont le dernier album explore la question raciale aux Etats-Unis, mène la course pour les Grammys, décernés lundi, suivi de près par la pop-star Taylor Swift.

La grand-messe annuelle de la musique américaine brille par sa diversité cette année, comparée aux Oscars critiqués pour leur sélection d’acteurs tous blancs.

« To Pimp a Butterfly » et « 1989 », les albums respectifs de Lamar et Swift, sont finalistes pour le meilleur album de l’année, aux côtés de « Sound and Color », du groupe de blues-rock Alabama Shakes, « Beauty Behind the Madness », de la star montante canadienne The Weeknd, et « Traveller », du chanteur country Chris Stapleton.

 

 

 

« To Pimp a Butterfly » affiche 11 nominations: un record que seul Michael Jackson avait dépassé avec son mythique « Thriller », qui reste l’album le plus vendu de l’histoire.

Le troisième opus du rappeur de 28 ans, véritable succès commercial, a en outre récolté des louanges unanimes.

La majeure partie de l’album est une réflexion personnelle sur les relations raciales aux Etats-Unis. Le titre « Alright », finaliste pour le prix de la chanson de l’année, est notamment devenu l’hymne non-officiel du mouvement anti-violences policières Black Lives Matter.

Le rappeur originaire de Compton, banlieue chaude de Los Angeles et berceau du gangsta rap, s’est par ailleurs vu honoré par sa ville natale samedi.

La 58ème cérémonie des Grammys, qui sera retransmise en direct de Los Angeles lundi à partir de 01H00 GMT, comprendra une performance de la megastar britannique Adele, dont l’album « 25 » bat actuellement des records de ventes mais qui est sorti trop tard pour concourir cette année.

L’un des temps forts de la soirée sera l’hommage de Lady Gaga à la légende du rock David Bowie: un spectacle « multisensoriel », conçu avec le fabriquant de semi-conducteurs Intel, que les producteurs des Grammys ont décrit comme l’un des plus ambitieux de toutes les cérémonies des Grammys.

Si Kendrick Lamar mène les nominations, beaucoup d’experts parient sur Taylor Swift et son album hit « 1989 », qui a écoulé le plus de copies sur la période considérée pour les prix cette année.

 

 

 

 

Métamorphose en méga-star

 

« 1989 » a marqué la fin de la métamorphose de Swift de jeune prodige de la country en méga-star planétaire, grâce notamment à sa collaboration avec la machine à tubes suédoise Max Martin.

La tornade blonde de 26 ans, qui chronique ses émois et blessures amoureuses à longueur de chansons, a aussi fait des vagues cette année en devenant l’une des plus ardentes critiques du site de streaming Spotify.

« 1989 » comprend notamment « Blank Space », en course à la fois pour le prestigieux prix de l’enregistrement de l’année, qui honore un interprète, et pour chanson de l’année, qui honore un auteur-compositeur.

La vidéo de « Blank Space », où la chanteuse déambule et se querelle avec un Apollon dans un château, est le deuxième clip le plus visionné de l’histoire du site YouTube.

La balade de l’anglais Ed Sheeran « Thinking Out Loud », devenue un incontournable des mariages, est également en course pour l’enregistrement et la chanson de l’année.

C’est toutefois le producteur anglais Mark Ronson qui est considéré comme le favori pour le Grammy de l’enregistrement de l’année avec « Uptown Funk », un morceau à faire danser les morts chanté avec Bruno Mars.

Ce tube demeuré 14 semaines en tête des listes de ventes aux Etats-Unis, un quasi record, évoque le son funk de Minneapolis popularisé par Prince dans les années 80.

The Weeknd, qui comme Taylor Swift affiche sept nominations, pourrait aussi récolter une brassée de prix.

Abel Tesfaye de son vrai nom, natif de Toronto et de parents éthiopiens, a connu une ascension fulgurante depuis qu’il a commencé, en 2010, à diffuser ses chansons sur internet.

A 25 ans, avec une voix de fausset et des rythmes pop-R&B qui lui ont valu des comparaisons avec Michael Jackson, son titre « Can’t Feel My Face » est en lice pour l’enregistrement de l’année.

Stephan Moccio, producteur et co-auteur de plusieurs titres de son album, se dit « évidemment très content pour The Weeknd, mais aussi pour Kendrick Lamar, et tout ce que son album signifie en termes de valeurs culturelles », a-t-il dit à l’AFP.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Musique

Repost 0

Publié le 10 Février 2016

 

 

Beyoncé a complètement volé la vedette dimanche soir lors du spectacle de la mi-temps du Super Bowl, où elle était invitée par Coldplay.

Queen Bey a présenté sa toute nouvelle chanson «Formation», en plus de chanter en duo avec Bruno Mars. La chanteuse s’est imposée comme la reine de la chorégraphie, en dansant énergiquement tout au long de sa performance. Sauf que…  Un petit moment a attiré l’attention du public, celui où Beyoncé semble tomber, mais se reprend habillement et continue sa performance. Alors, Beyoncé allait-elle tomber oui ou non? (Parce que oui, c’était un réel débat sur la twittosphère!)

 

 

 

 

Aviez-vous remarqué? Probablement pas. Beyoncé se reprend tellement rapidement qu’on n’y a vu que du feu. C’est d’ailleurs le principal sujet de discussion en ce lendemain de Super Bowl, puisque le lundi c’est la journée «MondayMotivation» sur Twitter. Si Beyoncé peut presque tomber au Super Bowl et se relever sans que personne ne s’en rende compte, on peut tout faire. Belle leçon que Beyoncé nous a tous appris, malgré elle…!

Au final, si personne ne saura vraiment si Beyoncé allait bel et bien tomber ou si c’était un pas de danse prévu, tous s’entendront pour dire que Queen Bey a volé la vedette à Coldplay!

Pendant le Super Bowl, Beyoncé en a aussi profité pour annoncer qu’elle partait en tournée mondiale. Aussi bien en profiter pendant que les projecteurs sont sur soi!

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #musique

Repost 0

Publié le 9 Février 2016

 

 

Le grand gagnant de la troisième édition de La Voix, Kevin Bazinet, a réussi son pari avec son premier effort studio, Talk To Me, qui vient d'être certifié disque d'or pour la vente de plus de 40 000 exemplaires.

Réalisé par Tino Izzo sous la direction de Marc Dupré, Talk To Me a été lancé il y a trois mois, à la fin de l'automne dernier.

La chanson-titre de l'opus occupait ces derniers jours le premier rang du palmarès radio au Québec, alors qu'elle était la «réaction forte de la semaine».

 

 

EN TOURNÉE

Kevin Bazinet sera en spectacle au Théâtre St-Denis, à Montréal, le 30 avril prochain. D'ici là, le jeune artiste s'arrêtera à Sherbrooke (13 février), Saint-Jean-sur-Richelieu (19 février), Terrebonne (25 février) et Québec (26-27 février). Les autres dates sont disponibles sur son portail.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Musique

Repost 0

Publié le 8 Février 2016

 

Croyez à l’amour. Believe in Love. C’est le message qu’ont lancé en couleurs vives Coldplay, Bruno Mars et Beyoncé hier soir au spectacle de la mi-temps.

Chris Martin et sa bande ont ouvert le bal en mode flower power, à l’image de la ville hôte du Super Bowl, San Francisco. De grandes fleurs multicolores dansaient sur le terrain de football pendant que les musiciens ont offert leur spectacle sur une scène-écran diffusant des animations aux couleurs bonbons.

 

Un fan a même essuyé le visage de Chris Martin avec un drapeau de la fierté gaie. Coloré, on vous dit.

Le fuchsia et le jaune canari ont laissé place au noir luisant à l’arrivée de Bruno Mars et de ses danseurs, vêtus de cuir et de bling, faisant danser la foule sur le succès Uptown Funk.

Puis, silence respectueux, la reine, Queen B, est entrée en scène en twerkant. Beyoncé et ses danseuses ont livré un dance battle à Bruno Mars et ses boys. On en avait oublié Coldplay jusqu’à ce que les notes de Clocks retentissent lors d’un montage hommage aux spectacles passés de la mi-temps. On a cherché Janet Jackson, en vain.

Le tout s’est fini dans l’amour, dans un chœur nous invitant à Believe in love.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Musique

Repost 0

Publié le 3 Février 2016

 

Cher Lloyd a finalement retrouvé le chemin du studio, après avoir réglé ses affaires sur le plan contractuel.

Celle qui a pris d'assaut les palmarès comme une tempête il y a quelques années avant de disparaître presque complètement du paysage vient de mettre un terme à l'entente qui la liait à Syco, l'empire de Simon Cowell. Libre et fraîchement signée par Universal Music, Cher Lloyd se sent maintenant prête à finaliser son troisième album en carrière.

Lloyd peut compter sur plusieurs collaborateurs, dont Justin Tranter et Jacob Luttrell. Ce dernier a notamment participé à certains efforts de Flo Rida, Pitbull et Jason DeRulo, rapporte Digital Spy.

Le nouvel album de Cher Lloyd fera suite à Sorry I'm Late, lancé en 2014.

C'est toutefois les extraits Want U BackWith Ur Love et Swagger Jaggerqui auront fait d'elle une superstar internationale, en 2011, à la suite de son passage à l'émission The X Factor.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Album CD

Repost 0